Bricolage et maison

Comment poser un sol stratifié ?

L’un des avantages, et non des moindres, du revêtement stratifié est qu’il est facile à placer. Plus de 90% des acheteurs le posent eux-mêmes.

La préparation du support est à faire en premier lieu. Des mesures adéquates doivent être prises pour éviter les remontées d’humidité. S’il apparaît une inégalité de niveau sur une chape en béton ou une chape en bois, on doit aplanir les défauts.

Ensuite, on procède au revêtement du sol qui se fait par pose flottante. Il ne faut jamais visser ou clouer ou coller les lames au support. Un espace périphérique doit être préservé entre le mur et les lames.

Pour le choix du sens de pose des lames, il faut considérer que la pose sur un parquet doit être perpendiculaire à celui-ci, les lames sont obligatoirement orientées dans le sens de la lumière dominante et posées dans le sens de la longueur de la pièce.

Pour la pose proprement dite, elle s’effectue en démarrant dans un angle de la pièce, chaque languette placée contre un mur en laissant un jeu de 8 mm minimum le long de chaque mur.
Des cales de dilatation seront placées tous les 75cm entre le mur et le sol. On procède ainsi jusqu’à la dernière rangée. On peut marcher sur le revêtement immédiatement après la pose.

Pour finir, le joint de dilatation périphérique est à masquer avec des plinthes qui seront fixés sur les murs sans être collés au sol. Les remontées du film polyéthylène peuvent être repliées sous les plinthes.